Lettres - Un droit ?

À la blague, j'ai inventé un jour la «machine à estime de soi»: un grand sac de papier avec un trou pour les yeux et avec lequel on se recouvre la tête. En voyant le scandale que cette Égyptienne veut faire dans son bien-aimé pays d'accueil avec son niqab, j'ai repensé à cette boutade.

Quand je vois une femme dans la rue qui porte un foulard coloré, j'avoue, je la trouve mignonne la plupart du temps, voire sexy, et il m'arrive même de le lui dire. Ce que dissimule un vêtement est souvent plus attirant que ce qui est dévoilé, car il révèle autant qu'il cache. Pourtant, je doute que ce soit précisément l'effet qu'elle recherche.

Quant à notre femme expulsée de son cours à Saint-Laurent, il me semble qu'elle revendique plus un droit à imposer aux autres sa psychose qu'un droit religieux, même si Freud n'en pensait pas moins. Se cacher du regard des autres dans une tente-roulotte, pour une femme, n'est-ce pas haïr son corps? Refuser de regarder les autres en face, n'est-ce pas de l'orgueil antisocial? Du narcissisme? Exiger des hommes qu'ils se détournent, de la manipulation maladive? De quel traumatisme cette femme souffre-t-elle pour se draper sous tant de honte? La tendance est aux aides psychologiques de toutes sortes dans les écoles, pourquoi ne lui offre-t-on pas un soutien?

***

Daniel-Jean Primeau - Montréal, le 2 mars 2010

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

2 commentaires
  • Fabien Nadeau - Abonné 5 mars 2010 05 h 54

    Communiquer

    Je n'ai pas de compétence pour induire quelque problème psychologique que ce soit. Une façon d'être originale, de refuser d'aller où on veut l'amener...

    Si elle était dans un pays peuplé de niqabs, elle se promènerait peut-être le visage découvert, en guise de défi.

    Mais moi, qui suis malentendant et ai besoin de lire les syllabes sur les lèvres pour bien comprendre, je suis particulièrement sensible au fait qu'il me serait très difficile de communiquer avec une personne portant un niqab.

    Mais probablement, de toute manière, que ça ne m'intéresserait pas. Il y a tellement d'autres personnes agréables à rencontrer... et à regarder!!!

  • Guy Fafard - Inscrit 5 mars 2010 13 h 18

    Un droit...Ah ! Ah !

    Un droit ? C'est une farce de mauvais goût que ce voile.

    Le voile est une giffle lancée à la face de notre société égalitaire, c'est une insulte à la démocratie et un refus de communiquer avec les gens du pays d'acceuil.

    Cette attitude des plus intolérable ne peut être accepté par une communauté d'acceuil. La dame avait deux chois; elle en a fait le mauvais.