Lettres - Et le français?

Le critique musical Christophe Huss du Devoir nous annonçait récemment que l'Orchestre symphonique de Montréal lançait un disque mettant en vedette les Concertos pour piano et orchestre no 4 et no 5 de Beethoven. Or, très mauvaise surprise, le livret est en allemand et en anglais, mais pas en français!

Pourtant, au conseil d'administration dudit orchestre, siègent de nombreuses personnalités de langue française, dont l'ex-premier ministre du Québec, monsieur Lucien Bouchard, qui occupe la présidence. N'est-ce pas là un affront intolérable pour le public québécois qui subventionne grassement cet organisme?

On s'indigne avec raison qu'aux Jeux olympiques de Vancouver, on ne respecte pas le français, mais subir un tel outrage ici même au Québec est inadmissible. M. Bouchard devrait-il se regarder dans le miroir?

***

Lise Vinet - Anjou, le 26 février 2010

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

1 commentaire
  • Sator - Inscrit 2 mars 2010 19 h 25

    bonhomme bonhomme

    Toutes les petites choses comme (niqab, burqa et autre irritant ) qu’on laisse passer et que l’on dit raisonnable
    A vouloir ménager la chèvre et le choux on va créer de plus en plus de réaction négatives vis-à-vis les immigrants qui dans certains cas sont plus intolérants en provocant eux-mêmes des situations pour être en mesure de se plaindre .Mais nos droits a nous ,nous en restera t’il
    REFRAIN
    Bonhomme!
    Tu n'est pas maître dans ta maison
    Quand nous y sommes...