Lettres - Comme un certain Trudeau

Il semble que le rôle principal de Lucien Bouchard au cours des dernières années aura été d'avoir été la personne publique à refléter le mieux et les aspirations et les peurs des Québécois. Par exemple, personne mieux que lui n'a su nous offrir miroir plus fidèle sur la lancinante question de note culpabilité identitaire.

Et comme M. Bouchard a le sens du théâtre, il a le don de tout dramatiser au point de présenter la défense et la protection de notre identité comme la chose la plus monstrueuse qui soit en ce monde. Cela me rappelle les propos d'un certain Pierre Trudeau qui aimait répéter que nous étions tribaux tout en affirmant que l'indépendance du Québec serait un crime contre l'humanité. On sait que, par la suite, le clivage entre M. Trudeau et la population québécoise n'a pas cessé de grandir. Aujourd'hui, on se souvient de lui comme d'un grand Canadien. Peut-être est-ce à cela qu'aspire M. Bouchard, tout dans sa démarche semble l'indiquer.

***

Benoît LeBlanc - Brossard, le 18 février 2010
4 commentaires
  • Assez merci - Inscrit 22 février 2010 06 h 30

    Une purge!

    Je crois que le PQ est infiltré par de nombreux fédéralistes payés par le canada pour causer de la bisbile, des peurs, des craintes et surtout de prendre contrôle de l'économie puisque les grands médias font déjà partis de la famille canadienne!

    Purger le PQ est un must!

  • michel lebel - Inscrit 22 février 2010 09 h 01

    De l'exagération...

    Les propos de Lucien Bouchard ne méritent pas une telle couverture médiatique. L'homme a fait son temps au plan politique. Et je dois ajouter que l'homme politique Bouchard a souvent manqué de jugement, notamment lors de sa démission, suite à l'affaire Yves Michaud. Bouchard fut un homme politique explosif, émotif, imprévisible, de drame souvent théâtral, extrêmement changeant. C'est, entre autres, pourquoi il ne faudrait paa accorder trop d'importance à ses propos. Puis-je ajouter, ce qui m'attriste toujours un peu, mais que je comprends assez facilement, est que Lucien Bouchard, comme les Jean Lesage, John Turner, Daniel Johnson fils, Jean Chrétien et Brian Mulrioney, soit devenu un avocat d'affaires après son retrait de la vie politique. C'était tout à fait leur droit, mais ce choix d'emploi est fort révélateur. J'oubliais Trudeau qui s'était lui aussi associé à un puissant cabinet d'avocats. Les jeux d'influence, le pouvoir, l'argent...


    Michel Lebel

  • Claude Archambault - Inscrit 22 février 2010 09 h 04

    @ assez merci

    Et si c'était vrai, ce serait très bien, mais j'en doute.

  • Andre Vallee - Inscrit 22 février 2010 15 h 53

    Cher Lucien, ajustez votre mire.

    Les problèmes sont réels. Mais qui est aux commandes depuis une dizaine d'années et qui préside à l'enfoncement du Québec dans ces problèmes? Est-ce un souverainiste? Qui est celui en train de détruire ce que les Lesages et Lévesques ont construit de moderne, est-ce un souverainiste? Qui est celui qui graisse ses amis du privé dans des contrats gonflés et des ventes à rabais et qui ne veut pas faire de commission d'enquête en dépit de l'appel de tous, est-ce un souverainiste? Qui est celui qui ne réduit pas les dépenses ni la taille de l'état, est-ce un souverainiste? etc...etc...