Lettres - Réduire le clan à sa propre famille

Quelle contradiction, digne de la plus grande déraison! Les Bouchard reprochent au peuple québécois son attachement à son ethnie et dans le même souffle, l'un des deux fait une sortie contre la décision du Parti québécois d'en valoriser les valeurs, pour défendre son frère. Réduction, s'il en est, à son «plus bas dénominateur» de la défense de la nation.

Si ce n'était pas aussi pitoyable, il y aurait de quoi mettre les Bouchard au tableau d'honneur des aliénés heureux.

***

Andrée Ferretti - Le 17 février 2010