Lettres - Un rappel

Voici une histoire vraie au bénéfice du député Gérard Deltell. Au début des années 1980, le gouvernement Lévesque institua le Programme d'assainissement des eaux du Québec (PAEQ). Le personnel du ministère de l'Environnement en devint responsable. Porté au pouvoir en 1985, Robert Bourrassa créa la Société québécoise d'assainissement des eaux (SQAE) et lui confia la responsabilité du PAEQ. Au début des années 1990, les coûts du programme ayant explosé à plus de six milliards de dollars, les employés de l'État proposèrent au gouvernement des réformes pour réduire ces coûts.

Le ministre Claude Ryan reçut le message, mais ne put infléchir la volonté de Bourassa de persévérer avec la SQAE. Au pouvoir en 1994, le ministre Guy Chevrette rapatria le programme au ministère des Affaires municipales (MAM), où on appliqua les suggestions proposées auparavant au gouvernement. Quatre ans plus tard, un rapport du MAM démontra que les coûts avaient été réduits de 25 à 30 %. Les faits rapportés ci-dessus peuvent être corroborés par les archives du MAM et auprès de plusieurs acteurs de cette époque. Pour que de tels faits surviennent, il faut une fonction publique compétente, bien rémunérée et en sécurité d'emploi.

***

Jean-Marie Desgagné - Québec, le 14 février 2010
3 commentaires
  • Pierre Bernier - Abonné 17 février 2010 09 h 05

    Eh oui !

    Une fonction publique d'État ressemble à ça.

    C'est indispensable pour assurer l'intégrité et la continuité du service public... !

  • Sylvio Le Blanc - Abonné 17 février 2010 13 h 01

    «Bourassa» et non «Bourrassa»

    .

  • Jean-Philippe Douville-Thomassin - Inscrit 17 février 2010 20 h 22

    Je ne comprends pas

    1.1: Un groupe de fonctionnaires (MEQ) crée un programme qui finit par coûter trop cher.
    1.2: Un autre groupe de fonctionnaires (MAM) finit par contrôler les coûts du programme.
    1.3: On a donc perdu quelques centaines de millions entre temps...

    Conclusion: félicitons les fonctionnaires?

    2: Doit-on vraiment remonter 30 ans en arrière pour trouver un exemple d'efficacité gouvernementale?