Lettres - Lamentable service de la STM

Plusieurs ont fait état récemment des mesures de harcèlement prises par la STM pour contrer les fraudeurs. Le problème se situe dans le profilage d'âge et racial que ces inspecteurs prennent un réel plaisir à exercer.

On se souviendra de la passagère qui avait reçu une contravention l'an dernier pour ne pas avoir tenu la main courante. Les installations du métro sont si sales que personne n'ose y toucher et comble de malheur, on vous y oblige par voie de règlement. Et cette jeune fille récemment jetée hors d'un autobus à trois heures du matin?

Est-ce que les dirigeants de la STM savent à quel point le service qu'ils offrent aux citoyens est un service d'abord et avant tout lamentable? On souhaite une ville verte, un monde sans voitures et une augmentation de la qualité de vie des citoyens? Ce n'est pas avec la gueule de bois des chauffeurs, la hargne des inspecteurs, la saleté des lieux, les horaires si peu fiables et les hausses répétitives des tarifs que la STM réussira son coup.

Non, depuis trop longtemps, la STM offre un service à plat!

***

Henry Fleury - Montréal, le 11 février 2010
2 commentaires
  • Bernard Lorazo - Abonné 13 février 2010 06 h 51

    Pas tous dans le même panier SVP

    Pourquoi stigmatiser toute une profession? Les chauffeurs et chauffeuses de la STM ne présentent pas tous la gueule de bois, loin s'en faut.
    Quant à la saleté, il est vrai qu'il y a place à l'amélioration avec l'aide ... des usagers, comme dans les rues d'ailleurs.

  • Henry Fleury - Inscrit 13 février 2010 10 h 47

    Avancez en arrière !

    Va pour les chauffeurs, un ou deux se risquent un sourire, surtout quand ils vous passent sous le nez par moins trente. Mais la tronche impayable des inspecteurs cherchant continuellement noise aux jeunes et aux minorités visibles, sous prétexte de rentabiliser le manque à gagner dû à la fraude ! Et puis cette saleté des lieux...