Lettres - Lettre au Dr Gaétan Barette

Je devrais écrire: Lettre à Monsieur Gaétan Barette. Non pour être injurieuse, mais parce que vous ne correspondez pas à l'idée que je me fais d'un médecin. Vous avez récemment fait une demande d'augmentation de salaire au nom des médecins spécialistes.

L'argument de base est que ces augmentations sont nécessaires pour inciter les médecins spécialistes à demeurer au Québec. Vos arguments me rappellent étrangement les raisons qui nous sont données par les banquiers pour justifier leurs salaires et leurs bonus extravagants. En effet, selon eux, si de tels salaires et bonus ne leur sont pas versés, ces hauts dirigeants risquent de quitter l'entreprise.

En conclusion, je crois que les médecins qui pratiquent pour les gros salaires ont plutôt raté leur vocation. Ils devraient partir travailler dans les banques (ou bien à la Caisse de dépôt). On sait ce que veulent ces banquiers. Ils veulent de l'argent, toujours plus d'argent. Pour qualifier leur profession, on ne parle pas de dignité. Mais de parasitisme.

Laissez donc un peu d'argent pour les infirmières et les préposées qui ont des heures de travail très longues pour gagner un salaire considérablement moindre que le vôtre.

*****

Hélène Bruderlein - Montréal
6 commentaires
  • Geoffroi - Inscrit 9 février 2010 13 h 33

    Hippocrate et hypocrites

    Les malades dans les hôpitaux devront-ils se passer de leur pitance pour payer le caviar et le champagne de M, Barette !

    Hippocrate n'était pas rémunéré selon les lois du " marché ".

  • mark - Inscrit 9 février 2010 16 h 32

    A Helene Bruderlein

    Vous dites :"je crois que les médecins qui pratiquent pour les gros salaires ont plutôt raté leur vocation". Vous avez raison, il y a vocation et il y a métier, c'est à distinguer.

    Cependant, les médecins québécois sont payés 40 à 50% de moins que le reste du Canada, alors en ce qui les concerne, malgré qu'ils fassent plus de 200 000$ par an, vous devez admettre qu'ils ont une vocation, car s'ils étaient "au cash", ils se prépareraient à quitter le Québec.

    Maintenant, si vous trouvez un seul métier, pas 2, pas 3, un seul métier au Québec qui est payé 40 à 50% de moins que dans le reste du Canada, alors vous aurez raison, sinon, vous serez obligée de les traiter avec respect.

  • Geoffroi - Inscrit 9 février 2010 17 h 11

    Vous avez dit respect !

    @ M. Mark

    Le respect ça comprend aussi la capacité de payer des citoyens et citoyennes du Québec.

  • mark - Inscrit 9 février 2010 19 h 24

    A Godefroy

    Je suis tout à fait d'accord avec votre affirmation, à 100%.

    Maintenant, qui est plus riche, le Québec, ou le Nouveau-Brunswick?
    Maintenant, lequel des 2 paie ses médecins 30%-40% plus?

    Respect?

    Le fait est que le Québec peut se permettre des médecins bien payés, mais aussi des infirmières, des ingénieurs, des enseignants bien payés. Et que dire sur les chercheurs au doctorat et PhD qui, après avoir étudié dans nos universités, quittent simplement car aucun emploi intéressant n'est disponible chez nous?

    Il n'y a aucune raison de niveler par le bas!

  • Jacques Morissette - Inscrit 10 février 2010 11 h 31

    @ M. Godefroy

    Avec M.Barrette, nous sommes de la vocation de médecin. Pourquoi pas plutôt essayer de niveler un peu plus vers le centre. Ainsi, on donnerait un peu plus à ceux qui font moins de salaire et un peu moins à ceux à qui on donne beaucoup trop par rapport à la moyenne.

    J'ai moi-même étudié en biologie moléculaire. Le directeur du département se plaignait parfois de son maigre salaire par rapport à ceux des médecins qui ont parfois fait moins d'études que lui. Son point de vue à lui était qu'il aurait aimé avoir plus de salaire. Tandis que moi j'aurais plutôt penché de donner un salaire plus raisonnable aux médecins par rapport à ceux de la moyenne des gens.

    Maintenant, est-ce du socialisme? Appelé ça comme vous voulez. Je pense que tout le monde a besoin de tout le monde dans la société.

    Le gros problème, c'est que nous sommes portés à valoriser certains métiers ou professions plutôt que d'autres. Ainsi, ne choisissez pas un métier, une profession quelconque. Choisissez plutôt ceux à qui on donne le plus de valeurs afin d'avoir le salaire qui va avec celui-ci.