Lettres - Contre notre volonté

Comment croire à l'expression de la volonté de notre population dans le système démocratique actuel? Alors que notre gouvernement fédéral bafoue nos engagements internationaux, alors qu'il transgresse les lois du Canada en refusant la protection de nos libertés les plus fondamentales et alors qu'il interprète la constitution selon son humeur du moment, comment accorder notre confiance à ce gouvernement?

Tout ne serait pas perdu si notre opposition représentant la majorité de la population canadienne retirait sa (et surtout notre) confiance en ce gouvernement, mais non, les considérations électorales priment toujours l'essentiel dans ce pays. Lorsque le pouvoir s'exerce contre notre volonté, pouvons-nous toujours parler de démocratie?

Olivier Dupuis - Gatineau, le 5 février 2010