Lettres - Jeter les souches au feu de la Saint-Jean

Benoît XVI a déjà dit, en parlant du refus de l'Union européenne de reconnaître ses racines chrétiennes, qu'il s'agissait au fond d'une haine de soi inconsciente.

N'est-ce pas cette haine de soi qui anime les promoteurs du cours d'éthique et de culture religieuse? Ce sont les mêmes qui détruisent l'enseignement de notre histoire et qui abrutissent les jeunes avec leur déconcertante réforme de l'éducation. Ils n'endoctrinent pas, ils «construisent une culture commune». Comme si l'un n'empêchait pas l'autre

Les sophismes de Georges Leroux et compagnie masquent mal ce qu'Alain Finkielkraut a nommé «L'ingratitude», cette espèce de refus global généralisé qui se cache ici derrière un optimisme insignifiant et des voeux pieux sur le «vivre ensemble».

Au fond, les promoteurs de ce cours bidon et malsain n'ont-ils pas tout simplement décidé, avec Gérard Bouchard, de «jeter les souches au feu de la Saint-Jean»?

*****

Yves Randon - Cap-Rouge

À voir en vidéo