Lettres - Les générations futures s'adressent à Harper

Nous, classe de 5e et 6e années au Québec, vous écrivons au sujet de votre rencontre à Copenhague.

On ne comprend pas pourquoi vous n'accepteriez pas de diminuer notre production de gaz à effet de serre, car si vous ne le faites pas, les générations futures payeront pour. Nous et vos enfants devrons vivre dans la pollution si vous n'agissez pas. Pensez-y un moment, car vous ne serez plus là, mais nous demeurerons toujours là.

Nous n'avons qu'une planète Terre dans la galaxie et il faut la conserver avec soin. Si tout le monde la gaspillait comme le Canada, il nous faudrait quatre planètes. La Terre est déjà trop polluée comme cela, on ne devrait pas empirer la situation davantage.

Les autres pays ne se réunissent pas pour rien. Ce serait bon pour notre pays, d'accepter de changer pour le mieux.

L'environnement nous touche beaucoup. C'est pour cela que nous avons rédigé

cette lettre.

Merci de votre attention.

***

La classe de Charles-Alain, école Coeur à coeur, l'Alternative:

Audrey, Simon-Olivier, Emmy, Pierre-Luc, Coralie, Éloïse, Pierre-Alexandre, Milène, Jade, Adrien, Gabrielle, Jérémie, Éloïe, Élizabeth, Louis-Philippe, Pascale, Xavier, Jean-Christophe, Noémie, Tristan, Catherine, Édouard, Willie, Laurie, Nathan, François, Manuel, Aucéane et Charles-Alain.

Saint-Eustache, le 17 décembre 2009

À voir en vidéo