Lettres - Merci aux Yes Men!

Le canular des Yes Men à Copenhague était une initiative culottée dénonçant le gouvernement Harper et ses mesures homéopathiques irresponsables en matière de lutte contre les changements climatiques. Mais ces activistes de l'humour sous-estimaient sans doute la capacité des conservateurs à se rendre ridicules. Car en réaction au canular, non seulement le représentant du gouvernement, Dimitri Soudas, a-t-il laissé entendre que l'écologiste bien connu Steven Guilbeault pouvait avoir manigancé le coup, mais il s'est aussi empressé de lui dire qu'il devrait s'excuser pour ses critiques contre la position canadienne! Plus autocrate, tu meurs...

Merci aux Yes Men de nous avoir fait rire un instant d'un gouvernement triste à pleurer. Car les écologistes, les parlementaires, les journalistes, la population hors leurs électeurs, la société civile excluant les grandes corporations: tout cela suscite le plus grand mépris des conservateurs. Résultat: ce gouvernement est un danger non seulement pour le climat, mais pour la démocratie.

*****

Catherine Caron - Montréal

Texte corrigé le 17 décembre à la suite d'une erreur de transcription.

À voir en vidéo