Lettres - Le Mexique et la crise

Réponse à Un État défaillant (28 novembre 2009) et à L'inefficacité de l'État maintient le Mexique dans la crise (30 novembre 2009).

En référence aux articles précédents sur Mexico, je me permets de partager les commentaires suivants dans l'intérêt des lecteurs:

1. Mexico a adopté divers moyens nécessaires pour affronter l'impact du ralentissement économique global — y compris celui des États-Unis — accentué dans notre pays par une baisse de la production pétrolière de 800 000 barils par jour.

2. Comme l'avait rapporté le Secrétaire de Hacienda y Credito Publico, M. Augustin Carstens, à la Ville de New York, le 18 novembre passé, le gouvernement de Mexico n'a pas opté pour la négociation de la dette qui aurait impliqué une sortie immédiate, mais, à moyen et à long terme, aurait provoqué un effet négatif sur l'économie des Mexicains.

3. Dans ce contexte, affirmer que la crise économique actuelle au Mexique est la faute de l'État est subjectif et relève d'une réalité lointaine de notre pays.

*****

Alberto Lozano - Attaché de presse, Ambassade du Mexique au Canada

À voir en vidéo