Lettres - Virus nucléaire

Les gouvernements et les médias ont clairement choisi leur camp face à la grippe A(H1N1). Ils clament haut et fort qu'il est essentiel de prévenir une possible pandémie grâce à une vaccination massive. Pourquoi n'adoptent-ils pas un discours similaire en ce qui concerne l'industrie nucléaire?

Pourtant, là aussi des vies sont mises en danger et la santé publique est en jeu. Tous les aspects de la filière nucléaire, qu'il s'agisse de mines d'uranium, de centrales nucléaires ou de déchets radioactifs, menacent gravement les êtres vivants.

Selon Greenpeace, la tristement célèbre catastrophe de Tchernobyl a causé la mort de centaines de milliers de personnes. Si un accident comparable se produisait un jour à la centrale Gentilly-2, tout le territoire québécois au nord-est de Trois-Rivières risquerait d'être contaminé à cause des vents dominants et du sens du courant dans le Saint-Laurent.

On pourrait comparer le nucléaire à une forme de virus mortel contre lequel aucun vaccin ne peut être découvert. Puisqu'ils prétendent que la santé des citoyens guide leurs actions, il serait donc temps que les gouvernements et les médias fassent preuve de cohérence et mettent tout en oeuvre pour sortir le Québec du nucléaire.

À voir en vidéo