Lettres - Le poids des banlieues

Il est extrêmement décevant de voir Gérald Tremblay reconduit à la mairie pour un troisième mandat. Après autant de scandales, de mensonges et de dilapidation de fonds publics, il est permis de se questionner sur l'équilibre mental des gens qui ont voté pour ce parti. Certes, le réflexe fédéraliste primaire et la haine de madame Harel auront poussé bien des gens à se lever et à aller voter. Mais d'autres tendances se confirment à la lecture des résultats.

Montréal est contrôlée et exploitée par ses banlieues. Il est assez évident que les banlieues ont imposé aux quartiers centraux un troisième mandat de ce régime corrompu. Plus on regarde les résultats vers le centre, plus on note la présence de Projet Montréal. Le clivage se creuse. Chaque jour, des gens préférant la qualité de vie en banlieue traversent les quartiers centraux en voiture par milliers, parfois à toute vitesse, sans se soucier des gens qui habitent ces rues. [...]Les résidants des quartiers centraux en ont manifestement ras le bol. Et les premières mesures mises en place par Projet Montréal dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal risquent de donner le ton brutalement.

À voir en vidéo