Lettres - La «lionne» absente

Comme plusieurs Montréalais, je ne voulais pas de la reconduction de Gérald Tremblay à la mairie de Montréal. Si par malheur il est réélu, me disais-je, nous pourrons au moins compter sur Diane Lemieux, «la lionne», pour le surveiller de près. Manque de pot, elle a été battue. Tremblay doit être content.

La candidature de Lemieux lui a servi à diviser le vote nationaliste, mais elle aurait pris trop de place à la mairie si elle avait été élue. Des candidats de qualité comme André Lavallée, Michel Labrecque et Robert Pilon ont en outre mordu la poussière. Cela n'augure rien de bon pour les Montréalais.

À voir en vidéo