Lettres - Bravo aux journalistes

En ce lendemain d'élections municipales, alors qu'un grand vent de changement a rafraîchi les villes comme Longueuil, mais a permis à Gérald Tremblay de rester en place à Montréal, je ne peux que souligner l'énorme travail d'enquête qui a été effectué par les journalistes, de tous les médias — radio, télévision, journaux, Internet — sur les dessous pas très propres des administrations municipales et de celle des gouvernements successifs au pouvoir à Québec.

Kathleen Lévesque et Alec Castonguay nous ont particulièrement tenus en haleine, jour après jour, par leurs révélations sur les rouages de l'administration Tremblay. Leur éloquent et réel travail d'enquête a redonné ses lettres de noblesse au journalisme et nous a permis de nous ouvrir les yeux en faisant en sorte que nous ne pourrons plus jamais dire, à l'instar d'un certain maire, «je ne savais pas».

Il est toujours préférable que les hommes et femmes qui nous gouvernent craignent un peu les journalistes, cela veut dire qu'ils font leur job avec intégrité, sans jamais lâcher le morceau et se contenter d'à-peu-près; pour les citoyens, c'est un gage que Cerbère a l'oeil bien ouvert et le crayon aiguisé.

Continuez votre travail d'enquête, ne nous laissez pas tomber, vos concitoyens ont besoin de savoir afin d'agir, sachez que nous apprécions et trouvons honorable et important le travail qui est le vôtre.

À voir en vidéo