Lettres - Un accueil froid

George W. Bush était de passage à Montréal pour prononcer une conférence. Il a été accueilli avec des jets de chaussures et des propos haineux par des centaines de manifestants. La chose la plus regrettable dans cette histoire, c'est que la Chambre de commerce de Montréal aurait déboursé 100 000 $ pour le faire venir, alors que l'on sait très bien que les Québécois ne sont pas vraiment enclins à accueillir M. Bush.

Personnellement, j'aurais fait comme les manifestants qui l'ont traité sans remords et ouvertement de criminel. Et avec la torture et la guerre en Irak qui a fait plusieurs morts venant de plusieurs pays, dont le Canada, je crois qu'il faut lui faire comprendre que ce qu'il a fait va le suivre toute sa vie. Cet homme ne mérite pas qu'on lui verse autant d'argent et je crois que toutes les insultes, les propos haineux et les chaussures qui ont été lancés sont justifiés.