Connaissance et compétence

Mon petit cousin fera sa cinquième secondaire cette année. Eh oui, c'est un élève de la réforme. Lorsque je lui ai demandé s'il avait hâte de recommencer l'école, il m'a dit non, comme la plupart des élèves. Cependant, lorsque je lui ai demandé s'il pensait apprendre de nouvelles choses cette année, il m'a répondu que l'école n'était pas vraiment la meilleure place pour apprendre.

J'ai été surpris, car l'approche sociale constructiviste de la réforme scolaire mise sur l'apprentissage de l'enfant par lui-même. Est-ce un échec du système ou simplement un comportement normal de l'élève qui sait pertinemment qu'il est plus simple d'apprendre par lui-même hors de l'école? Il y a donc lieu de se demander si l'école secondaire est un lieu d'apprentissage ou d'expérimentation des connaissances. Personnellement, je crois que nous avons une grosse réflexion de société à faire sur le sujet: quel type d'école voulons-nous pour nos enfants? Un lieu pour acquérir des connaissances ou un lieu pour développer des compétences?

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.