Justification scandaleuse

La tentative de justification du président du FIER Gaspésie, M. Alphonse Bernard, selon lequel le FIER Gaspésie avait investi 750 000 $ dans une entreprise de l'Outaouais «parce qu'on n'avait pas les dossiers en Gaspésie» mérite à elle seule que le vérificateur général du Québec, M. Renaud Lachance, fasse une enquête sur le comportement inquiétant des dirigeants du FIER Gaspésie.

Le FIER Gaspésie ayant pour objectif de soutenir le développement économique de la Gaspésie, il est étonnant de constater que moins de 50 % des investissements du FIER Gaspésie se sont faits en... Gaspésie jusqu'à maintenant! Le gouvernement Charest doit donc revoir la mécanique de ce programme, qui a reçu une très large part de financement de la part du gouvernement du Québec. Il est anormal que les sommes prévues pour la Gaspésie aboutissent en Outaouais! Cela rappelle l'investissement du FIER Estrie dans un hôtel de toilettage pour chiens à Montréal! Parions que l'inverse n'arrivera pas!

Alors que la Gaspésie fait face à un chômage record, Nathalie Normandeau, vice-première ministre et députée de Bonaventure, doit user de son influence et exiger de Raymond Bachand, son collègue ministre des Finances, qu'il revoie l'ensemble de ce programme défectueux. Il est tout simplement scandaleux que de l'argent provenant de nos impôts et prévu pour le développement de l'économie gaspésienne se retrouve en Outaouais.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.