Une chasse aux sorcières, vraiment?

La p.-d.g. de la Fédération des chambres de commerce du Québec trouve inadmissibles les attaques contre les FIER. Ce n'est pas parce que le Parti québécois était contre les FIER que cela absout les responsables de dérapages dans ce programme.

Des fonds destinés au Saguenay ont été détournés vers la métropole; d'autres ont servi à financer des projets hors Québec. Ce ne sont pas des perceptions, mais bel et bien des faits. Le gouvernement Charest a été ébranlé par ces révélations et surtout le ministre Raymond Bachand.

Dans ce dossier, personne n'a attaqué les gens d'affaires, mais plutôt les magouilles orchestrées par des gens proches du pouvoir. Madame Bertrand défend l'indéfendable. Le FIER obtient peut-être 90 % de succès, mais ce n'est pas une raison pour ne pas décrier les 10 % de malversations qui ont eu lieu. La chasse aux sorcières dont parle Mme Bertrand dans sa lettre n'est pas visible.

À voir en vidéo