Un abattage inutile

L'Égypte a profité de ce que la grippe A (H1N1) menace de faire rage partout dans le monde pour commencer l'abattage massif de ses porcs, un animal considéré comme impur par les musulmans.

Les autorités sanitaires savent pourtant que cette mesure extrême, dénoncée par l'Organisation mondiale de la santé, est inutile, ladite grippe se propageant d'homme à homme.

Voudrait-on encore nuire à la minorité copte (chrétiens d'Égypte), 10 % de la population, qui subit depuis des lunes les vexations de la majorité musulmane? Tout porte à le croire.

À voir en vidéo