Passe-droit?

La décision du premier ministre Jean Charest de baisser les standards éthiques concernant les agissements des membres du conseil des ministres ayant une entreprise est tout simplement scandaleuse. Dorénavant, une entreprise appartenant à un ministre pourra faire affaire avec son propre ministère et signer avec lui des contrats! Pourquoi le premier ministre autorise-t-il pareil passe-droit alors que cela ne fera qu'attiser le mépris de la population pour la classe politique?

Afin de ne pas éveiller les soupçons sur d'éventuels conflits d'intérêts, le gouvernement de Jean Charest doit faire marche arrière et s'assurer que la gestion des affaires de l'État se fasse d'une manière transparente et surtout de manière éthiquement responsable. Un peu plus et bientôt, on va se retrouver en arrière de 30 ans, à l'époque où le favoritisme faisait force de loi au sein de l'État québécois.

À voir en vidéo