Un malaise

Malgré ses nombreuses qualités humaines et intellectuelles, je suis de ceux qui souhaitent voir un autre chef prendre la direction de Vision Montréal. De l'extérieur et de l'intérieur de cette formation politique, un réel malaise persiste sur ses capacités de rassembleur, d'écoute, de charisme qui invite à l'action et à la solidarité.

Quoiqu'il soit bien tard pour les membres restants de cette formation de procéder à une telle remise en question, elle serait l'élément déclencheur d'un nouveau dynamisme et propulserait à l'avant-scène les préoccupations citoyennes sur l'avenir d'une ville à la fois unique et toujours fascinante. Vivre à Montréal, c'est vivre chaque jour les défis de l'intégration et de l'ajustement des multiples valeurs portées par ses habitants, anciens et nouveaux. C'est aussi vivre les préoccupations de tant de jeunes familles qui se préparent à relever les nombreux appels au dépassement de soi et à la création d'une société consciente d'une bataille à finir contre les petits profiteurs de tout acabit, qui n'ont que l'argent et le profit en tête au détriment de la santé et d'un environnement propice à sa réalisation. Avant de fermer les livres sur une ville que plusieurs perçoivent comme agonisante, ouvrons-les tout grand pour lui redonner ce goût des solidarités salvatrices et fondatrices de projets rassembleurs.

À voir en vidéo