Deux mains sur le volant!

Les politiciens font parfois oeuvre utile en contribuant à l'enrichissement de notre vocabulaire. Après avoir récemment appris qu'«avoir la pelote à terre» est une expression typiquement québécoise, voilà que Jean Charest, avec l'expression «avoir les deux mains sur le volant», en fin lexicographe, appose sa pierre à l'édifice des mots à double, sinon à triple sens de la langue française.

Si nous avons tous compris qu'il faisait allusion au volant de direction d'un véhicule, combien d'entre nous ont saisi qu'il pouvait aussi s'agir d'un autre volant, celui qui équipe les transmissions manuelles (les deux mains)? Cette roue dentelée liée au vilebrequin et couplée à la transmission ne se nomme-t-elle pas, du moins en France, volant d'inertie?

En évaluant les réalisations du premier ministre depuis qu'il est au pouvoir, je comprends de quel volant il était question lors de la dernière campagne électorale.

À voir en vidéo