Une Église persécutée depuis ses débuts

À l'évidence, l'Église catholique est certainement la plus critiquée sur la place publique. L'histoire nous apprend qu'il en est ainsi depuis ses débuts. Dans notre monde moderne, elle n'y échappe pas.

Le dernier tollé a suivi la visite de Benoît XVI en Afrique. De l'une de ses homélies prononcées en sol africain la presse internationale n'a retenu que le passage dans lequel le pape remettait en question l'utilisation du condom comme l'unique moyen de lutter contre l'explosion du sida dans ce continent. Il semble bien que le texte lui-même est beaucoup plus nuancé que ce qui a été véhiculé dans le monde. Peu a été dit sur le véritable succès du passage de Benoît XVI en Afrique. Des milliers d'Africains ont répondu à son invitation, l'ont écouté très respectueusement et ont réagi plus sereinement à ses propos. Mais dénoncer des éléments controversés d'une homélie, d'ailleurs cités hors contexte, est sans doute plus dévastateur pour l'image de l'Église catholique.

Depuis cet événement et celui des excommunications qui ont suivi l'avortement d'une jeune fille de neuf ans qui avait été violée par son beau-père, les médias québécois insistent semble-t-il, sur les nombreuses demandes d'apostasie de baptisés. Quel est l'intérêt public dans cette information? N'est-ce pas là des démarches très personnelles qui ne concernent que les personnes qui décident de les faire? D'ailleurs, leurs motifs n'appartiennent qu'à eux. Mais, vite, ces quelques coups d'éclat sont utilisés pour discréditer l'Église catholique.

Les catholiques sincères sont conscients du fait que leur Église d'inspiration divine est confiée à des êtres humains perfectibles. Ils reconnaissent que ceux qui la dirigent peuvent, tout comme eux, faillir. Personne n'est à l'abri du mal. Mais ils croient que tout être humain peut reconnaître sa faute, la regretter, se relever et continuer à faire le bien. Leur foi profonde n'est pas dans les êtres humains qui dirigent leur Église, mais dans son fondateur Jésus-Christ et dans ses riches enseignements. Et c'est sur Lui qu'ils se fondent pour croire dur comme fer que leur Église saura bien, aujourd'hui comme hier, résister aux persécutions, quelles que soient les formes que celles-ci peuvent prendre.

À voir en vidéo