Des commentaires inexacts

Nous sommes d'avis que la récente déclaration du pape Benoît XVI à l'effet que les condoms aggraveraient la propagation du VIH ne fera qu'exacerber les nombreuses idées erronées à l'égard du VIH/sida.

Bien que nous ne contestions pas le droit de l'Église catholique de promouvoir l'abstinence, qui est l'un des moyens de prévenir la transmission du VIH, nous croyons que les commentaires de Sa Sainteté sont gravement inexacts sur le plan scientifique.

La réalité est telle que, contrairement au pape et aux autres dirigeants de l'Église catholique qui prêtent serment de célibat, les membres du grand public sont susceptibles d'avoir des relations sexuelles. D'un point de vue pragmatique, l'utilisation du condom est l'un des meilleurs moyens de prévenir la transmission du VIH. Les Centers for Disease Control des États-Unis attestent que, utilisé correctement et constamment, le condom de latex est extrêmement efficace contre la transmission du VIH. Un document de l'Organisation mondiale de la santé a révélé que, lors d'études auprès de couples sérodiscordants, le taux d'infection par le VIH parmi les partenaires séronégatifs était inférieur à 1 % par année, avec l'usage constant du condom.

Alors que le pape Benoît XVI croit que l'argent à lui seul n'est pas la solution, nous considérons que des investissements dans diverses activités de prévention, comme la distribution de condoms et de seringues stériles de même que la recherche de microbicides et de vaccins, sont essentiels à la prévention du VIH.

À voir en vidéo