Le Titanic

Le maire de Huntingdon, Stéphane Gendron, indique qu'il faudrait faire un bon ménage à l'ADQ et affirme qu'il ne ferme pas la porte à son éventuelle candidature à la succession de Mario Dumont.

Pour le ménage à l'ADQ, je suis en accord avec lui. Pour ce qui est de sa tentation de briguer la chefferie de l'ADQ, je crois que cela ne ferait qu'empirer le déficit de crédibilité de cette formation politique qui se remet difficilement d'un quasi-balayage au Québec. Je suis loin d'être convaincu que l'ADQ va se remettre d'une pareille dégelée électorale, et surtout du départ de Mario Dumont. Il était le seul parlementaire de cette formation politique qui semblait crédible lorsqu'il s'adressait à la population.

À la lumière des premiers signaux émanant de la course au remplacement de Mario Dumont, celui-ci doit louanger le Ciel de quitter le paysage politique québécois. Voilà qu'un ancien député défait en décembre dernier critique ouvertement les premières candidatures se profilant à l'horizon. De plus, l'arrivée du maire de Huntingdon dans le décor doit sûrement accélérer le désir de Mario Dumont de quitter au plus vite le navire titubant de l'ADQ.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.