Le cycliste et la piétonne

Le 20 février en après-midi. Je m'offre une petite demi-heure de détente. Emplettes de fin de semaine sur l'avenue du Parc. La piétonne que je suis regarde à ses pieds pour éviter de chuter sur le trottoir glacé.

Traces d'abrasif plutôt rares. Un cycliste surgit, roues libres. Il ne devrait pas être là, mais il y est, sûr de son fait. Pas question de freiner, ni de se ranger. De trop sur le trottoir qui m'est en principe réservé, je me transforme en acrobate pour laisser passer «la force occupante». Indifférent à ma présence, à mon stress, l'intrus poursuit sa course, en toute impunité. J'ai le coeur qui cogne, mais pas pour une raison qui me plaît. Beau moment de détente, oui, et belle perspective pour les piétons!

À voir en vidéo