Des artistes?

Nos artistes réclament de l'argent dont notre ministre de la Culture voudrait bien qu'ils profitent. Si je me reconnaissais dans «nos» artistes, je serais à 100 % en accord avec leurs demandes. Toutefois, je ne vois pas dans l'articulation de leur pensée un soupçon de ce que l'on pourrait qualifier de culture québécoise. Ils manifestent davantage une sous-culture qu'ils devraient être les premiers à combattre, en raison de leur statut d'artiste.

Sont-ce bien nos artistes qui ne sont pas «short» d'idées, qui font un bon «deal» et organisent des «shows» où leur «gang» de «chums» chantera un «medley», fera des bons «gags» et dont ils pourront dire «c'est big»!

Voilà comment je les ai entendus nous parler. Il n'y a plus de concert, de récital, ni de pièce de théâtre, d'exposition, de salon, ou d'entrevue, mais un «show»! Ni de marché ou d'accord, d'ami ou de groupe de copains. C'est vraiment une farce que d'être à court de termes français à ce point. À la lumière de ce qu'ils nous offrent, je trouve qu'ils y vont fort en se qualifiant du terme d'artiste!

À voir en vidéo