Nous reste-t-il un brin de fierté?

En 2008, Ottawa a dénaturé les fêtes du 400e de Québec pour en faire la célébration de la naissance du Canada, inaugurée par la représentante de la reine d'Angleterre. Les élus québécois ont été relégués dans l'ombre, et notre drapeau, tenu caché comme une chose honteuse.

Voilà que cette année, le fédéral en remet et se propose de venir cette fois célébrer en grande pompe chez nous... le 250e de la défaite de nos ancêtres! De grands effets théâtraux, paraît-il. Évoquera-t-on aussi les pillages, les viols, les massacres et l'incendie de tous les villages établis le long du Saint-Laurent? Tant qu'à y être...

Je fais le voeu que notre Assemblée nationale, dans un sursaut d'honneur et de dignité, vote à l'unanimité une motion condamnant ce projet outrageusement mesquin et déplacé, et qu'elle presse Ottawa d'y renoncer.

À voir en vidéo