«Ici, on commerce en français»

La campagne promotionnelle «Ici, on commerce en français.» me gêne beaucoup.

En effet, comment accepter et surtout comprendre que sur leur propre territoire national, les Québécois doivent agir comme des minoritaires et solliciter bien gentiment qu'on leur réponde dans leur langue? Cette politique, sans doute bien intentionnée, crée chez moi un malaise, celui de faire face une fois de plus à une dégradation de l'identité québécoise.

La langue française est-elle oui ou non la langue commune des Québécois ou seulement une langue d'occasion? «Ici, on commerce en français» ou: vous seriez gentils, bonnes gens, de condescendre à me parler dans ma langue chez moi!

À voir en vidéo