Le passage du 400e au 401e

Tous savent à quel point l'année 2008 a été festive, rentable et médiatisée pour la Ville de Québec. Jamais la capitale n'aura fait parler d'elle avec autant d'honneurs ni suscité autant de jalousie.

Gonflée d'un orgueil gagnant, la cité de Champlain devra maintenant réussir son passage au 401e. À travers un vaste mouvement d'opinion publique, le défi du maire Labeaume sera de conserver la flamme, dans le foyer, au même niveau. Saura-t-il trouver la bûche pour maintenir cette flamme?

Un premier pas a déjà été fait en ce sens car un budget événementiel a été accepté pour assurer des concerts de fort calibre. Mais au fond, le but visé n'est pas seulement de fêter mais bel et bien de perpétuer cette vague de succès année après année.

Le Moulin à images et des concerts majeurs gratuits sur les Plaines d'Abraham deviendront annuels. N'oublions pas les legs majeurs obtenus, comme la Promenade de Champlain, le Bassin Brown et la majestueuse Fontaine de Tourny, qui devient par elle-même une nouvelle carte postale pour la ville. Il est clair, et c'est même un devoir, que Québec tient à maintenir tout au long de l'année sa programmation enrichie.

Wolfe et Montcalm croiseront à nouveau le fer sur les plaines pour commémorer le 250e de leur bataille qui marqua le destin de notre pays. Améliorant sans cesse son positionnement sur l'échiquier économique, la Vieille Capitale vise de plus en plus haut et gros.

Vivre à Québec, c'est vivre dans un livre d'histoire et d'architecture. Ce joyau de l'Amérique française, ville la plus bombardée en Amérique du Nord, sait se tenir debout et fière comme jamais. Champlain et Frontenac en seraient tellement heureux, leurs âmes sont encore bien présentes. Oui, elle saura surprendre encore par son énergie et son dynamisme. Aussi vieille que belle, Québec, je t'aime.

À voir en vidéo