Démagogie anglophone

Si la présidente de l'Association des commissions scolaires anglophones du Québec désire prétendre à une expérience des anglo-québécois en matière de «canari dans un puits de mine», elle aurait intérêt à examiner davantage ce qui se passe parmi les francophones du hors-Québec.

Pourquoi donc, par exemple, alimenter leur mise en otages au gré des juridictions provinciales et territoriales si son groupe n'obtient gain de cause? Quand on examine la situation des anglophones au Québec en matière d'enseignement supérieur, de services de santé, d'accès à la justice, de représentation politique, de médias et de prospectives d'emplois, leur situation n'a absolument rien à voir avec la nôtre. Suggérer autre chose, selon ce qui convient dans les dogmes sclérosés de l'État canadien, est de la pure démagogie de lobbyiste, pratique et résultats que nous connaissons déjà fort bien en milieu minoritaire francophone.

À voir en vidéo