L'hypocrisie du gouvernement Charest

À lire les deux dernières éditions du Devoir (14 et 15 décembre), on y trouve deux articles sur la conférence donnée par l'ex-ministre libéral de la santé Philippe Couillard.

Son comportement est très révélateur de ce qu'est le gouvernement Charest. Sachant que la privatisation des soins de santé est peu populaire au sein de la population, ce gouvernement préfère agir en hypocrite. Il a fait de même pour la loi sur la Caisse de dépôt et placement du Québec, dont il autorise maintenant les investissements dans les capitaux à risques. Si on avait au Québec des médias le moindrement éveillés et indépendants, ils auraient tous appelé au lynchage public de Philippe Couillard et de Jean Charest pour ce qu'ils sont en train de faire avec notre système de santé. Faut vraiment être imbécile et sans scrupule pour privatiser notre réseau de santé. Il n'y a pas d'autre qualificatif. Et le drame dans tout ça, c'est que la population du Québec est à l'image de ses médias. Nous dormons tous au gaz.