Quel débat !

Je dois dire que comme femme, je suis déçue de Pauline. Je me disais «enfin une femme qui va faire de la politique autrement, qui va lâcher l'agressivité qui caractérise la politique actuellement». Couper la parole si souvent et lâcher autant de soupirs, je ne veux même pas que mes enfants fassent cela, encore moins la possible chef du gouvernement. Le référendum et le fait qu'elle affirme avoir les mains attachées m'inquiète aussi, avec l'incertitude actuelle et les pertes d'emplois aux États-Unis et en Ontario. J'ai besoin de mon emploi pour prendre soin de mes enfants.

M. Dumont n'a pas été mauvais. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il ait reconnu les bons coups des autres, en particulier ceux de M. Charest. Il a été meilleur que je l'aurais cru. Par contre, je ne suis pas d'accord avec lui sur la plupart des points de son programme. Et il n'a pas le programme et l'équipe nécessaires pour gouverner. Une pause lui ferait le plus grand bien, car il n'est pas mauvais, mais a besoin de se ressourcer.

M. Charest fut une surprise. J'ai découvert son plan de développement du Nord québécois, le travail avec la France. Il semble y avoir un vrai projet mobilisateur pour le Québec. Dommage que celui-ci soit caché. Je trouve que c'est un beau projet et je serai fier que le Québec laisse ce grand projet à mes enfants.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.