Pour dynamiser le discours

Le consortium des télédiffuseurs déçoit en répétant l'erreur commise il y a quelques mois lorsqu'on a tenté d'exclure Elizabeth May du débat des chefs fédéraux. Au lendemain de cet événement, les observateurs s'entendaient pour dire que l'apport d'un nouveau parti avait dynamisé un discours convenu et injecté de nouvelles priorités dans le débat.

Au moment où le PLC, le PQ et l'ADQ semblent à court d'idées et se positionnent surtout en termes d'image, il est urgent de revenir sur une décision inopinée et de refléter la réalité en invitant à un débat crucial pour notre avenir collectif des porte-parole de Québec solidaire et du Parti vert du Québec. Il serait inacceptable que des télédiffuseurs décident des opinions qui ont droit de cité dans cette élection.