Des millions à jeter par la fenêtre?

Lettre ouverte au premier ministre Charest; Les présidents locaux de l'Association québécoise de défense des droits des retraités et préretraités (AQDR), réunis à Trois-Rivières, les 3 et 4 novembre, ont vivement réagi à votre menace, devenue réalité, de déclencher des élections pour le 8 décembre prochain. À croire que vous n'avez pas eu connaissance des 350 millions de dollars dépensés par M. Harper pour nous voir revenir au point de départ quant à sa quête, ratée, d'un gouvernement majoritaire.

Ne savez-vous donc pas que Montréal se situe au deuxième rang des villes canadiennes où l'insécurité alimentaire touche une partie de la population: 16,2 % des Montréalais de 12 ans et plus, soit une personne sur six, vivent cette insécurité alimentaire juste après Calgary qui vient en tête avec 17,1 % (Rapport sur la pauvreté à Montréal, Conférence régionale des élus de Montréal)?

Chez les aînés, nous avons besoin de 300 millions de plus pour un soutien à domicile adéquat. Cela a été maintes fois documenté dans de nombreux rapports qui dorment sur les tablettes.

Nous avons besoin également que vous mettiez fin à votre politique de fermeture de lits de centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Nous disons oui aux «ressources intermédiaires», installées dans des résidences privées, mais ces ressources ne conviennent qu'aux personnes en moyenne perte d'autonomie. Pour les situations plus lourdes, il faut des lits en CHSLD. Les listes d'attente le démontrent.

Monsieur Charest, les 30 000 membres de l'AQDR se demandent ce qu'il y a d'autre que de l'opportunisme dans le déclenchement de ces élections.