Que sont mes amis devenus?

Mme Marois nage maintenant en eau trouble. Deux groupes d'amis se sont distanciés: la FTQ, qui a appuyé Gilles Duceppe, et le Bloc, qui prend dès le début de cette campagne, sans attendre, la décision de rester neutre. Puis les purs et durs du parti en ont contre le rejet de Jean-Claude St-André.

Avec Landry et Parizeau émettant leurs avis sans aucun respect pour Mme Marois, il reste à nous demander s'il y a un chef à ce parti. De toute cette parodie ressort quelque chose: des gens travaillent à l'intérieur de ce parti avec un plan qui exclut Mme Marois. Une campagne électorale est, pour tout parti, le temps de resserrer les rangs. Au Parti québécois, on semble plutôt préparer l'après-Pauline.