Mario Dumont, pourquoi ne pas envisager autre chose?

Mario Dumont parle de sabrer un milliard dans la fonction publique québécoise. Comment fera-t-il cela sans toucher aux emplois? Est-ce cela l'équité intergénérationnelle de Mario Dumont? Coupons les postes des baby-boomers et oublions les jeunes? Et cela, après avoir annoncé qu'il change encore une fois de position dans le dossier du tristement célèbre CHUM, en préconisant son installation à la gare de triage d'Outremont.

Depuis quelques jours, le chef de l'ADQ souffle le chaud et le froid dans plusieurs dossiers majeurs: le futur CHUM, Hydro-Québec, la Caisse de dépôt et placement du Québec. À l'entendre, on pourrait remettre en question le sérieux de la plate-forme adéquiste qui semble relever de la plus pure improvisation et d'un manque navrant de sérieux de la part du chef adéquiste. [...]

Et ce ne sont pas les candidats adéquistes qui «s'enfargeaient» à la suite de l'attaque de Mario Dumont sur la prétendue mauvaise gestion d'Hydro-Québec qui vont amener une maturité à cette formation politique. On comprend mieux maintenant pourquoi des représentants régionaux de l'ADQ disent ouvertement que le bateau de l'ADQ prend l'eau.

Après maintenant quatre mandats derrière la cravate, le «vieux» politicien et apôtre de la pensée magique qu'est devenu le chef de l'ADQ devrait peut-être songer à changer de métier.