Le sauveur, l'ingénue et l'innocent

Qu'est-ce que l'on a fait pour mériter ça? Le sauveur qui nous ressort les 100 000 emplois de Bourassa ainsi que Claude Ryan (sur le site Internet de son parti) pour nous présenter le Québec moderne. Avec comme bonus de l'asphalte comme du temps de Duplessis si nous votons du bon bord. L'ingénue qui offre aux électeurs 200 $ pour acheter des cadeaux de Noël. Si on dépense, on sera bien mieux, ils ont dit ça à la télévision, donc ça doit être vrai.

Et puis l'innocent qui nous explique que, quand il y a des «actionnaires» quelque part, tout fonctionne mieux et qui nous propose donc de privatiser Hydro. Ça doit être comme dans le film Babine, tout le monde a droit à son «p'tit pas fin». Au lieu de nous lire son missel néolibéral, il devrait peut-être voir comment les actionnaires ont contrôlé la situation à la banque Northern Rock, chez Fannie Mae et Freddie Mac, chez Lehman Brothers, Bank of America, AIG, HBOS, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Fortis, etc. Bon temps des fêtes quand même.