La liberté menacée par les conservateurs

J'ai pris connaissance du texte de M. Serge Joyal qui a été lu lors du colloque sur la gouvernance culturelle aux Entretiens Jacques-Cartier et j'approuve totalement les vues qui y sont exprimées. La liberté d'expression est menacée depuis l'arrivée au pouvoir du Parti conservateur du Canada et cette menace ne peut qu'empirer si ce parti remporte les élections fédérales aujourd'hui. Les médias sont muselés par le gouvernement et les députés, et les ministres ne peuvent s'exprimer sans l'approbation du Bureau du Conseil privé.

En outre, les coupes effectuées dans les organismes de défense des droits des femmes, des communautés ethniques, des minorités ethniques, des homosexuels et des autochtones font reculer les droits de ces groupes. Ce gouvernement n'écoute pas le «vrai monde» qui lui dit de mettre fin à la guerre en Afghanistan et d'agir pour protéger l'environnement par l'entremise du Protocole de Kyoto.

Aussi, le Canada est devenu une honte au niveau international avec le rejet de Kyoto et de la Déclaration sur les droits des autochtones, ainsi que par le rôle accru de ses forces militaires au détriment de ses forces humanitaires. En coupant les vivres aux artistes canadiens qui s'affichent sur la scène internationale, les conservateurs nuisent grandement à la réputation du pays et donnent l'impression que le Canada n'a pas de culture qui lui soit propre.

À voir en vidéo