Les députés conservateurs du Québec ont-ils une voix ?

Je trouve que les médias n'ont pas suffisamment fait ressortir le mutisme forcé des députés conservateurs, comme l'illustre très bien le cas du ministre Jean-Pierre Blackburn.

Ce dernier déclarait au Globe and Mail au début d'avril que les conservateurs pourraient rouvrir la Constitution afin de reconnaître la nation québécoise. Or, son chef n'a pas tardé à le rabrouer et à dire que le fruit n'était pas mûr ou que le terrain n'était pas fertile.

On peut se demander pourquoi voter conservateur pour être «vraiment» représenté comme Québécois au gouvernement, si même un ministre doit fermer sa gueule.

Si le terrain n'est pas fertile, c'est peut-être parce que le sol conservateur est trop pauvre!