La liberté d'expression brimée ?

Dimanche, j'ai participé à Québec à une petite manifestation pro-vie, contre l'avortement. Nous étions une vingtaine à nous tenir en silence, pancarte à la main, sur le terre-plein entre la Place Laurier et le CHUL. Il y avait aussi des contre-manifestants, plus nombreux, plus bruyants et regroupés autour de drapeaux anarchistes.

Plusieurs d'entre eux ont entrepris de venir nous rejoindre sur le terre-plein afin de nous provoquer et de tourner en dérision notre message de vie. Un geste en particulier m'a frappé: certains se plaçaient avec leur propre pancarte directement devant nous pour cacher aux automobilistes le message que nous voulions communiquer.

Sauf erreur de ma part, les anarchistes sont en faveur de la liberté absolue, ce qui inclut bien sûr la liberté d'expression. En obstruant volontairement la vue d'une pancarte véhiculant une opinion contraire à la leur, n'agissent-ils pas en négateurs de cette liberté qu'ils réclament pourtant si bruyamment? Ne contredisent-ils pas ainsi le principe fondamental de leur position idéologique? Ne font-ils pas eux-mêmes acte de censure et de répression?