Des idées pour le gouvernement Charest

Il semblerait qu'il manque des idées au gouvernement libéral de Jean Charest et au Conseil du patronat pour la francisation des entreprises pour la réunion du 10 octobre prochain; eh bien, en voilà:

Toute raison sociale au Québec doit être en français ou francisée. Si Bureau en gros, La Source, etc., peuvent le faire, tout le monde peut le faire. Si le droit international s'oppose à cela, eh bien, on passera à côté du droit international.

Tout affichage intérieur et extérieur doit être en français seulement.

Tout reçu ou compte, facture (exemple: compte de taxes, facture d'Hydro, relevé de carte de crédit, etc.) au Québec doit être en français seulement. Ou, si le client le demande, il pourra être bilingue avec prédominance du français. Rien en anglais seulement.

Tout formulaire à remplir (par exemple une demande d'emploi, tout formulaire gouvernemental, etc.) doit être en français seulement. Si le client le demande, le formulaire pourra être bilingue, mais avec prédominance du français. Rien en anglais seulement.

Tout client doit être abordé en français seulement par un employé. Les «Bonjour-Hi» ou les «Hi» tout court doivent cesser. On aborde tout le monde avec un «bonjour» et on lui parle en français en premier. Si le client insiste pour parler anglais, c'est «OK». Mais il est important que si le client parle français avec un fort accent, de ne pas lui parler en anglais. Si le client accepte de parler français, on doit continuer en français.

Tout message téléphonique doit être en français seulement. Après que le message en français est complètement fini, le client aura l'option de le réécouter en anglais. Mais le client n'aura jamais l'option de passer à l'anglais avant que le message en français ne soit complètement fini.

La musique d'ambiance à la radio doit être sur un poste en français. Aucun poste de radio ou enregistrement en anglais comme ambiance sur le lieu de travail.

Les postes de radio anglophones qui sont littéralement antifrancophones, comme CJAD, doivent être fermés. Toute communication au Québec doit promouvoir la langue française. Même un poste de radio anglophone doit promouvoir la langue française.