Un constat lucide

Le vendredi 26 septembre à l'émission de télévision de Radio-Canada animée par Patrice Roy, la journaliste du Devoir, Hélène Buzzetti, faisait avec courage et lucidité un constat: dans la couverture de la présente campagne électorale, la gent journalistique gaspille son temps et le nôtre en se délectant de ce qui constitue le lot de ce qu'une campagne électorale contient de prosaïque: résultats des sondages à répétition, soubresauts dans l'électorat, non pas au niveau de la pensée politique, mais dans la faveur populaire, affrontement publicitaire, revirements de situation, accidents de parcours, bons coups et faux pas des candidats, et plus particulièrement ceux des chefs de partis.

Or l'électorat a bien davantage besoin de regards critiques sur les programmes des partis que de simples chroniques. Et sans doute que le lectorat du Devoir en est davantage friand. Aussi, quelle belle et précieuse initiative que celle du Devoir de nous présenter une analyse comparative des principaux thèmes des programmes électoraux des divers partis!

Par sa participation à cette démarche, Mme Buzzetti joint le geste à la parole; elle peut ainsi contribuer à faire de son constat critique une critique constructive. Ce serait le cas si l'analyse des programmes pouvait inspirer ceux qui n'ont guère le temps ou la capacité de la faire par eux-mêmes. Souhaitons que les éditoriaux du Devoir eux-mêmes finissent par se servir de cette hauteur de vues comme d'un tremplin pour exprimer des positions de moins en moins teintées de parti pris politique.