Lettres: Rappel à l'ordre

Lettre au premier ministre du Québec, Jean Charest

Au seuil d'une nouvelle année, il serait intéressant de s'enquérir de la place que vous accordez à l'environnement dans la société québécoise. Inutile d'invectiver à brûle-pourpoint votre gouvernement puisque les réformes des CPE et les plus récentes revendications syndicales du secteur public vous ont gardé fort occupé lors des derniers mois. Cependant, il est impératif de garder en vue les promesses électorales, principalement le projet d'étiquetage obligatoire des OGM qui n'a toujours pas vu le jour, ainsi que les nombreuses responsabilités envers l'environnement qui ne semblent pas vous causer de soucis par les temps qui courent.

La tenue de la Conférence sur les changements climatiques à Montréal représentait une occasion rêvée pour le Québec de faire valoir ses bonnes intentions environnementales, mais ce fut plutôt le théâtre de disputes entre le fédéral et le provincial, rififi inadmissible quant à l'importance du succès du protocole de Kyoto. Au nom des citoyens conscientisés, j'ose espérer que le Québec saura respecter ses engagements d'ici l'échéance fixée à 2012.

Au niveau provincial, le prolongement de l'autoroute 25 entre Montréal et Laval constitue une occasion ratée d'améliorer le réseau de transport en commun, alors que le projet si prometteur de train de banlieue a été repoussé de quelques années.

Même son de cloche ici en Outaouais, alors que l'érection de l'axe McConnell-Laramée va certes apporter une solution aux embouteillages des heures de pointe, mais également porter un coup solide à l'environnement. Ces torts s'articulent autour de la destruction partielle du lac des Fées, puis d'une bonne partie de la ceinture de forêt qui borde la promenade du parc de la Gatineau et dans laquelle les pistes de vélo de montagne et de ski de fond céderont la place à des bretelles de sortie. En sus, une nouvelle autoroute ne peut qu'aggraver le problème d'étalement urbain qui sévit dans la région. M. Charest, chaque fois que le sol de mon quartier vibre à la suite des dynamitages pour la construction futile d'une nouvelle autoroute, mon intention ferme de ne pas réélire un gouvernement irresponsable en matière d'environnement se stabilise.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.