Lettres: Si on se regardait un peu

Fernand Dumont, dans sa Genèse de la société québécoise nous dit qu'au XIXe siècle, le Québec était le grenier à blé de l'Angleterre. Les choses ont bien changé depuis la Confédération, et encore plus depuis la Révolution tranquille, alors que l'agriculture québécoise a peine à survivre.

Un des facteurs qui peut expliquer ce changement est la confédération elle-même, alors que Cartier y a négocié pour nous une situation où le principal avantage du Québec était de pouvoir exploiter le droit de passage de l'Ontario vers la mer libre.

Dans les faits, toute la politique québécoise depuis la Confédération s'articule autour de l'exploitation de ce droit de passage, et cela est même vrai de l'ouverture de la voie maritime du Saint-Laurent et de la négociation du traité de libre-échange nord-américain.

On peut s'interroger sur la sagesse d'orienter une politique sur un accident naturel qui en droit ne confère pas généralement de situation d'avantage à la partie qui en est titulaire. La servitude de passage doit normalement être accordée pour le bénéfice du fond dominant, et non pour celui du fond servant qui n'a que le droit d'éviter les dommages et de recevoir le juste prix pour l'emprise.

Ce principe, qui vaut entre les individus, vaut aussi entre les nations. Ce qui a pour conséquence que l'orientation fondamentale de la politique québécoise semble viciée, et cause, à long terme, de déboires pour l'ensemble du peuple québécois.

La clientèle de ce genre de politique est encore nombreuse au Québec; la part de la population qui se prélasse l'hiver en Floride en est un bon indice.

La noblesse de coeur de ceux qui tentent encore de bonne foi d'augmenter la richesse publique triomphera cependant finalement de cet engourdissement.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.