Lettres: Salut Sol

C'est avec tristesse que nous apprenons ta mort. Avec toi, une étoile scintillante s'éteint sur notre petit univers affairé parfois aveugle, parfois sourd et quelque peu muet. Jamais ne pourrons-nous oublier tes mots nus, tes paroles élastiques et tes aiguise-croyances, qui font partie intégrante de notre conscience collective.

Merci aussi de nous avoir reçus dans ta loge il y a sept ans lorsque nous montions ta Combine de Colombine à la salle Jean-Desprez de Hull.

Merci de nous avoir conseillés, de nous avoir rassurés et de nous avoir si bien fait rire.

Tu salueras bien Bim, Bouton et Gobelet de notre part.