Lettres: Fausse route

M. Saïd Jaziri prône la construction d'une immense mosquée au centre-ville de Montréal pour faire connaître l'islam aux Montréalais et «faciliter l'accès des citoyens québécois à cette religion». M. Jaziri fait fausse route.

Tout le monde sait qu'une mosquée est un lieu de culte et qu'un lieu de culte n'est pas l'endroit approprié pour faciliter le dialogue interreligieux. C'est un lieu de prière. Je comprend que le projet comporte une salle de conférence et une bibliothèque bien garnie, mais ces installations pourraient très bien être placées dans un centre d'études islamiques ou un centre culturel musulman, ce qui attirerait sûrement plus de gens qu'une mosquée, qui a plutôt une connotation de prosélytisme. C'est comme si on disait aux musulmans de venir à l'Oratoire Saint-Joseph pour mieux connaître la religion catholique. L'Oratoire est un lieu de prière!

Tout ceci se veut dans un esprit de favoriser la compréhension entre les chrétiens et les musulmans.