Lettres: La vie et la mort continuent

Le terrorisme est l'arme favorite des gens faibles, parfois instruits, contre un géant qui ignore, par excès de confiance, ses faiblesses de puissant.

Le 11 septembre 2001 l'a démontré à la face du globe. Des musulmans terroristes ont agressé avec succès deux symboles des États-Unis, le World Trade Center de New York et le Pentagone à Washington. Mes condoléances aux familles éprouvées! Quelle réussite cependant pour Oussama ben Laden contre le pays le plus fort au monde!

La vanité des Américains en a pris pour son rhume... Malheur à ceux qui cultivent le complexe du meilleur! Rappelons-nous la disparition des dinosaures et le naufrage du Titanic. Des souris ou des fourmis carnivores peuvent tuer un éléphant.

Le gouvernement Bush et ses alliés ont vite déclaré la guerre au terrorisme mondial. Le 7 octobre, l'armée anglo-américaine commençait à bombarder l'Afghanistan pour en chasser le régime inhumain des talibans. Le bien et le mal continuent sur notre Terre.

Les Américains et alliés pourchassent encore avec raison les terroristes pour assurer la paix mondiale. N'ayons pas peur des terroristes, mais étudions leurs tactiques pour mieux les vaincre.

Quant à moi, je continue à voyager en avion, je fais confiance aux pilotes.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.